Architecture

Provins 5 dessins architecture moyen-âge tour donjon église

Illustration collegiale Saint Quiriace Provins

Illustration collegiale Saint Quiriace Provins

Sommaire des monuments principaux de la ville de Provins avec dessins :

L'église Sainte Quiriace : un monument architectural inachevé

Eglise sainte-Quiriace du moyen-âge dessinée à Provins

Eglise sainte-Quiriace du moyen-âge dessinée à Provins du XIIe siècle

Le dessin ci-dessus est réalisé à main levée dans la ville de Provins. Plus précisément dans la haute ville, à proximité de la rue des Beaux-Arts. Il est dessiné au crayon brun. Cette église est dédié à Saint Quiriace, évêque d'origine Juive de Jérusalem, plus connu sous le nom de Judas.

Il aurait contribué à la découverte de la Vraie Croie. Le monument est une collégiale qui abritait un chapitre important. Les chamoines le lisait chaque jour.

Les chamoines possédaient un collège pour les séculiers et un autre pour les moines réguliers. Les deux cohabitaient difficilement à cet endroit. Afin de garder les moines séculiers, le comte Henri le Libéral construit la collégiale en 1160 avec son architecture et ses dimensions imposantes. Le monument est édifié sur le lieu d'un ancien temple en bois dédié à Isis. Le dôme culmine à une hauteur actuelle de 44 mètres.

Il remplace le lanternon en pierre qui faisait 30 pieds de plus ou culminait une statue de Sainte-Hélène portant la croix. Cette église de l'époque médiévale n'a jamais été achevée.

En effet, elle ne comprend que le choeur et le transept. Au XIVe siècle, le déclin des foires de Champagne provoque l'arrêt de la construction. Un incendie en 1662 abîma l'église : les vitraux colorés, les rosaces furent détruites au XVIIIsiècle et aujourd'hui encore on voit les emplacements murés.

A l'intérieur, on peut y admirer un Christ en gloire du peintre Jacques de Letin. C'est un tableau sur bois exécuté par l'artiste, suite aux inspirations italiennes provoqués par le traditionnel voyage à Rome.

A noter la présence de différents styles architecturaux :

  • style roman,
  • style gothique
  • et style classique.

Les rois de France comme Philippe Auguste, Charles VI, Charles VII et Louis XI ainsi que François Ier assistèrent à la messe dans cette église; la pucelle de France Jeanne d'Arc également. A proximité se trouve un autre bâtiment architectural de l'époque : la grange aux Dîmes. Il appartient aux chamoines qui le loue lors des foires de Champagne aux marchands.

Il sert de local commercial, mais aussi d'hébergement, disposant de 3 niveaux. En effet c'est une des rares maisons médiévales qui subsiste en état. La bâtisse est en pierre avec :

  • une salle basse fraîche pour la conservation des marchandises,
  • un rez-de-chaussée à voutes ogivales soutenues apr des châpitaux,
  • une salle haute très lumineuse avec ses grandes fenêtres à meneaux.

Il faut attendre le XVe siècle pour que l'on y entrepose les dîmes et que le nom grange aux dîmes demeure. Les cloches de la collégiale sont conservées dans la tour César.

La tour carré, tour César ou tour du Roy du XIIe siècle

Esquisse tour carrée Provins

Esquisse tour carrée Provins

Dessin tour-donjon de Provins, ville médiévale

Croquis tour-donjon de Provins, ville médiévale

Ce dessin est dessiné à main levée sur le vif au crayon brun. Surélevée sur une colline, cette tour domine la ville de Provins. Elle marque l'autorité des comtes de Champagne sur la région. Elle servie principalement de prison et non de tour défensive.

Son architecture est unique : il s'agit d'une base au sol carrée qui se transforme en octogone. Les tourelles sont au nombre de quatre. L'intérieur se divise en 3 niveaux.

Les remparts médiévaux et l'hôpital de Provins

Dessin tour des remparts de la cité médiévale de Provins

Croquis dessin d'architecture tour des remparts de la cité médiévale de Provins dessiné sur place

Les remparts sont hauts et les fossés offrent une protection supplémentaire. On peut se promener le long des courtines depuis la restauration des remparts en 1985.

La porte Saint Jean

Construite au XIIe siècle, la porte de Saint-Jean s'ouvre sur la route de Paris qui traverse toute la ville haute. Elle protège des attaques grâce à deux corps de garde arrondis. La taille des pierres en saillie renforce la résistance aux chocs.

Un clocheton de guet surmontait la porte, mais fut détruit depuis. Comme la porte de Jouy, plus tard on y ajouta un pont-levis, une herse en bois et une porte à deux battants s'ouvrant sur la ville.

La porte de Jouy

Cette porte des remparts de Provins s'ouvre sur la route menant à l'abbaye cistercienne de Jouy. Cette route est très fréquentée puisque c'est le seul axe permettant aux marchands de Troyes de Bar-sur-Aube, de Lagny pour venir aux foires de Provins.

Elle est composée de deux tours en éperon. Les trous de scellement des chaînes du pont-levissont encore visible ainsi que les rainures des herses. Ce pont-levis est démoli en 1723 et ne fut jamais reconstruit.

Dessins des 3 types de tours des remparts médiévaux

Dessins des 3 types de tours des remparts médiévaux

La tour d'angle

C'est sur cette tour d'angle que repose le système défensif de la ville. C'est la troisième enceinte en pierre de la ville, sa construction débuta sous Thibaut IV de Champagne vers 1230 pour se terminer sous Philippe le Bel. Cette tour d'angle élaborée a une forme cylindrique et massive. Elle est également appelé tour aux engins, située au Nord-Ouest de la ville haute.
De chaque côté, on trouve en alternance des tours carrées et des tours rondes composant les remparts de la ville.

L'hôpital de Jouy du XII

Fondé par le comte de Champagne Henry le Libéral, l'hôpital du Saint-Esprit est achevé en 1177. Sa vocation est de soigner les pèlerins, les habitants à proximité de la ville de Provins, puisque tout autour c'est la campagne.

Au XIIIe siècle, il dépend de l'ordre hospitalier de Guy de Montpellier. C'est alors qu'il porte le nom d'hôpital du Saint, étant placé sous la protection de ce saint. Il brûle au XVIIe; sur les 3 étages il ne demeure que la salle basse creusée dans la roche, composée de trois neufs avec neuf travées voûtées chacune. Il fut restauré en 1970.

La tour Notre-Dame-du-Val un autre monument architectural du XVI

Abandonnée depuis la guerre de Cent ans, Notre-Dame-du-Val appartenait au chapitre portant le même nom. Ce monument se situe au cœur du quartier marchand de la ville. Il s'agit d'une porte-entrée de l'enceinte du chapitre, elle sert aussi de cocher ou campanile de son église.

SOURCE : ville de Provins

Les meilleures offres du jour
coupons❯Ventes Flash Profitez en vite !

sur le thème dessin architecture à main levée monuments dessins croquis plein-air dessinés à main-levée châteaux maisons anciennes

Fabien Lesbordes

formateur arts-plastiquesDessinateur avec plus de 10 ans d'expérience et 6 ans comme sculpteur, je suis aussi formateur + graphiste professionnel depuis 2002. A votre service sur la région parisienne

Les mots de cet articleDessin architecture à main levée monuments Dessins croquis plein-air dessinés à main-levée châteaux maisons anciennes - Provins 5 dessins architecture moyen-âge tour donjon église
  • médiéval
  • remparts
  • église
  • architecture
  • Provins
  • dessin
  • moyen-âge