Croquis-animalier

Girafe mâle tachetée dessinée au crayon à papier Giraffa camelopardalis tippelskirchi

Dessin animalier de girafe tachetée est dessinée au crayon-à-papier sur papier blanc au format A4. C'est une girafe d'Afrique, sa robe a ses petites taches rectangulaires marrons foncées. C'est le plus grand des mammifères vivant la terre ferme. La girafe est herbivore et sa langue de la girafe mesure à peu près 50 centimètres. Les sabots du mammifère est divisée en deux ongles. Comme le dromadaire, elle peut boire de grandes quantités d'eau d'un trait. Il s'agit d'une girafe Giraffa camelopardalis tippelskirchi parmi les 8 girafes dont les 3 girafons qui sont visibles à la Grande-Galerie-de-l'Evolution du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris.

Croquis animalier de girafe tachetée esquissé au crayon

Dessin-croquis animalier de girafe tachetée esquissé au crayon

Anatomie de la girafe

Le plus grand mammifère terrestre possède un corps massif incliné vers le bas. La tête de la girafe est étroite, munie de 2 cornes. Cependant des excroissances osseuses peuvent apparaître chez les mâles. Le très long cou de l'animal est composé de 7 vertèbres. Le poil de la girafe est ras où se dessinent des formes propres à chaque individu. Son poids peut aller de 700 kilogrammes à 2 tonnes pour les mâles. Les girafes vivent en moyenne vingt-cinq ans. Les girafes se reproduisent tout au long de l'année. Après une longue gestation de 15 mois, les femelles donnent naissance à un unique petit, appelé girafon. En revanche, la mortalité est élevé. Un girafon sur deux meurt.

Alimentation et langage des girafes

Les girafes sont des mammifères herbivores, qui se nourrissent donc de végétaux et essentiellement de jeunes pousses. Ces animaux vont les cueillir à la cime des arbres, grâce à leur long cou. Ensuite, leur longue langue leur permettent d'attraper les pousses d'acacia tout en évitant les épines. Contrairement à ce croyait les zoologistes et scientifiques, ces grands animaux communiquent en émettant des grognements et autres beuglements suivant les situations. On dénombre 9 sous-espèces de girafe de type Giraffa camelopardalis. Elles différent par les dessins de leurs robes, leurs couleurs et des caractéristiques génétiques propres :

  1. Peralta : Il en reste moins de 200 individus et la consanguinité menace l'espèce. Elle vit en Afrique de l'Ouest.
  2. Baringo ou Rothschildi : du Soudan, Ouganda et sud du Kenya. Les taches sont grandes, séparées par une ligne blanchâtre, de forme en étoile ou régulière. Aucune tache sur la partie inférieure des pattes
  3. Tippelskirchi : Kenya, Tansanie . La couleur des taches étoilées varie du noir au jaune orangé.
  4. Angolensis : de l'Angola à l'Afrique du Sud. Des taches recouvrent entièrement les pattes. Aujourd'hui le nombre de harde est réduit et l'espèce est en danger d'extinction.
  5. Antiquorum ou de Kordoflan : girafe du Sennar (du Soudan) et Ethiopie.
  6. Camelopardalis : Sennar et Ethiopie. C'est une girafe de petite taille, comparée à ses cousines. C'est la girafe que reçu Charles X comme cadeau. Elle a la particularité de n'avoir pas de tache à partir du genou.
  7. Reticulata : nord du Kenya, Est de l'Afrique. Robe sombre avec de grandes taches avec de fines lignes blanches.
  8. Thornicrofti : de l'ex-Rhodésie. Des taches étoilées et longues sur le cou. Peu d'individus restant.

Un long périple vers la France

En 1826, le pacha d'Egypte offre une girafe vivante au roi de France Charles X. Son soigneur attitré nommé Atir la nourrit avec du foin, du sel, des graines et du lait. Du Soudan, elle traverse le désert, le Nil pour enfin arriver à Marseille. Elle traverse la France avec deux vaches laitières en passant par Aix, Avignon, Lyon et autres grandes villes sur plus de 800 kilomètres. Elle arrive enfin à Paris le 30 juin 1827 au jardin-des-Plantes. Elle est escortée par des gendarmes, Georges Cuvier et Etienne Geoffroy Saint-Hilaire. Arrivé à Saint-Cloud, elle est présentée au roi de France Charles X. La duchesse de Berry lui passe un collier de fleurs autour du cou, puis le cortège repart pour la capitale en direction du Muséum-National-d'Histoire-Naturelle. Plus de 600 000 visiteurs l'ont admirés pendant l'été 1827. Grâce aux recettes, le Muséum fait construire de nouveaux bâtiments. Elle meurt en 1845 dans l'indifférence. Ensuite est naturalisée. L'animal est aujourd'hui exposé au Muséum de la Rochelle.

Plus on étudie l'histoire naturelle, plus on réalise à quel point il est dangereux d'émettre un jugement péremptoire et définitif sur un animal quel qu'il soit. Après tout, les animaux varient entre eux dans leur apparence comme dans leur comportement, tout autant que les êtres humains, chez qui les variations sont infinis. F.W Champion (1929)

Les meilleures offres du jour
coupons❯Ventes Flash Profitez en vite !

sur le thème art dessin animalier croquis animaux vivants esquisses animalières, croquis animaux-domestiques dessinés au crayon d'après nature

Fabien Lesbordes

formateur arts-plastiquesDessinateur avec plus de 10 ans d'expérience et 6 ans comme sculpteur, je suis aussi formateur + graphiste professionnel depuis 2002. A votre service sur la région parisienne

Les mots de cet articleArt dessin animalier croquis animaux vivants esquisses animalières, croquis animaux-domestiques dessinés au crayon d'après nature - Girafe mâle tachetée dessinée au crayon à papier Giraffa camelopardalis tippelskirchi
  • zoo
  • dessin animalier
  • musée
  • animalier
  • dessin
  • girafe